Il est temps d’écouter les pauvres

12 mars 2015

Pêcheur au Salvador Eradiquer la pauvreté au Salvador, c’est mettre la priorité sur l’accès à un travail décent, l’éducation, la santé, et la sécurité alimentaire et publique. Photo: PNUD au Salvador

Être à l’écoute des pauvres est un signe de sagesse de la part des nations. « Il faut voir les choses du point de vue des intéressés », préconise Mahbub ul Haq, le créateur de l’Indice de développement humain.

Cette idée est à la base d’une enquête réalisée par le PNUD au Salvador avec l’aide de l’ONG TECHO, dans 20 communautés pauvres du pays. À la question : « que signifie pour vous de vivre dans la pauvreté ? », la plupart des personnes interrogées s’accordent sur trois points :  

1. « Regarde ce que nous mangeons ». Une femme fait remarquer que souvent chez elle, ils n’ont pas assez pour manger trois fois par jour et doivent sauter des repas. « Quand les choses vont mal, j’essaie toujours de faire en sorte que mes enfants au moins mangent, » dit-elle.

2. « Regarde où nous habitons ». Une autre signale les multiples défaillances du sol, de la toiture et des murs de son habitation, et déplore le manque de services de base : « Nous vivons tous les uns sur les autres, au milieu de la saleté ».

3. « Regarde ce que nous faisons ». Le manque de temps et d’espace pour les loisirs à la maison, à l’école et dans la communauté est le troisième élément définissant la pauvreté, selon les interrogés. « Les distractions pour nous, ça n’existe pas », regrette amèrement une adolescente.

En ce qui concerne les causes de leur pauvreté, les trois réponses les plus fréquentes sont le manque de travail , la maladie et le risque.

Les emplois disponibles sont presque toujours précaires ou mal rémunérés. « La pauvreté nous mine parce que nous n’avons pas de travail tous les jours », explique un journalier.

La perte de santé empêche, d’une part, de saisir les rares occasions de travail qui se présentent et, d’autre part, condamne les familles à des dépenses supplémentaires en transport et en médicaments. « Si tu tombes malade, au lieu de rapporter de l’argent, tu en coûtes », confie un sexagénaire interrogé.

La troisième raison évoquée est la menace de « perdre le peu qu’on a », à cause d’une catastrophe naturelle, mais surtout de la violence ou de la délinquance.

Étonnamment, le manque d’éducation n’est presque jamais cité comme une cause directe de la pauvreté. À la réflexion, l’explication est simple : les personnes sondées savent que l’éducation est essentielle pour échapper à la pauvreté et que le niveau d’éducation auquel leurs enfants peuvent prétendre est insuffisant pour atteindre cet objectif.

En conclusion, écouter les pauvres aujourd’hui au Salvador, c’est mettre la priorité sur l’accès à un travail décent, l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire et publique, l’habitat et la possibilité de se divertir ; sans oublier que « quand tout est prioritaire, rien n’est prioritaire ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Singapour centre de Politiques Globaux
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe